HENRI DES

HENRI DES

Extraordinaire !

Ce mot résume parfaitement la carrière d’Henri Dès. Parce que le papa de La petite Charlotte est certainement le seul dans son domaine à avoir traversé les décennies sans tomber dans la désuétude.

Au contraire, ce sont l’énergie et la fraîcheur qui ont caractérisé chacune de ses compositions, album après album. De mélasse à casse-pieds en passant par Les bêtises à l’école ou Le beau tambour, ses musiques vous trottent dans la tête, ses arrangements sont toujours surprenants. Ses mots sonnent juste, se fondent dans le quotidien des enfants, du lever au coucher, en passant par les rêves ; Et même en abordant les cauchemars, parce que dans l’univers d’Henri Dès tout n’est pas rose bonbon. Les petits bonheurs côtoient les grandes émotions, les éclats de rire sèchent les larmes.

En concert, c’est une véritable bouffée de générosité et de positivité qui porte un public multigénérationnel !  Entre le chanteur, les musiciens et les spectateurs, la complicité s’installe dès les premières notes. 50 ans de carrière, 200 chansons, 4.5 millions d’albums vendus, 30 écoles qui portent son nom, une centaine de fois l’Olympia, 15 disques d’or, une mélodie composée pour le carillon de la cathédrale de Genève, une entrée dans le Larousse 2012, une web radio qui passe ses chansons 24 heures sur 24 et surtout un nombre incalculable de lumières dans les yeux des enfants.

Oui, c’est bien ce qui s’appelle un parcours extraordinaire.

Mila Nonza


LABOLEK

LABOLEK

Labolek produit un rock français brut, sans fard, énergique et efficace. Originaire des Hauts-de-France, le groupe est constitué de 4 musiciens ayant tous un sérieux bagage et une solide expérience de la scène  et des studios. Les textes de Jo à la voix de ténor rocailleux sont propulsés par le son lourd, granuleux et rageur du combo. Le groupe revendique un rock en français abordant des thèmes sociétaux sans détour. 

Chaque titre est une histoire de cassure, de fêlure, une clameur sortie des tripes d’un auteur écorché. Nick Cave, Tom Waits ou Bashung sont dans l’ombre. Au-delà des classiques du genre, le groupe va puiser son inspiration dans le hard blues, usant du slide et des harmoniques ouvertes pour permettre un jeu pulsionnel, nerveux, intuitif.

« Les Marquises » rend hommage à Brel, « Parloir » aborde le thème délicat de la vengeance, « Chanter » décrit avec ironie la fabrique des stars. Labolek est à découvrir sur scène en se laissant emporter dans les récits viscéraux de Jo et de ses personnages cabossés comme sa voix.

Labolek vous promet une veillée puissamment rock dans une joie terriblement communicative.


LAZY

LAZY

LAZY est un hommage à NOIR DESIR de référence en France. Monté par 4 musiciens habitués de la scène, ils font vibrer le public lors de leurs concerts au son du plus grand groupe de Rock connu en France.

Composé de Nicolas CARLIER (Guitare et chant), Maxime LENFANT (Guitare et choeurs), Guillaume MONGENS (Basse et choeurs), Jérôme DEFRANCE (Batterie) et avec plus de 150 concerts et 2 disques depuis sa création en 2014, LAZY s’est forgé sur scène une solide réputation et un public fidèle, par delà même son Nord Natal (Bretagne, Vosges, Gironde, région Parisienne, Belgique…).

Avec LAZY, vous aurez sur scène un groupe Dynamique, Energique, Intense, et surtout communicatif avec le public !!!

LAZY à sorti le 1er album hommage à Noir Désir en France en 2018, cet album a été intégralement financé par les fans de LAZY et, suite au confinement, un 2 ème album « Confinés » disponible sur toutes les plateformes.


LES BISKOTOS

LES BISKOTOS

On est loin des comptines et des chansonnettes… Aider les enfants à se construire un univers, forger leur personnalité et l’exprimer, ça passe aussi par l’affirmation de leurs choix musicaux ! Ce concert, c’est l’occasion de poser la première pierre, de s’équiper face aux premières peurs, d’échafauder les premiers mots de révolte, d’affronter les premières courses à vélo qui finissent dans le décor…Alors, avant que le ciment ne prenne trop vite, que les enfants ne gravent leur nom dans la pierre de ce monde un peu « stone », laissons-leur un moment avant d’essuyer les plâtres…


NOISE EMISSION CONTROL

NOISE EMISSION CONTROL

Originaires du Nord de la France, Les Noise Emission Control proposent dès 2006 une musique énergique alliant Rock, Punk et Hard-Rock donnant à leur « High Energy Rock » un côté sauvage, du dynamisme à l’état pur. 

Parmi de nombreux concerts, ils participent à différents festival (les Metallurgicales, Bétizfest, Du Metal à la campagne, Raismesfest, JP Fest…) et partagent la scène notamment au côté de groupes tels que Black Bomb A, Tagada Jones, L’Esprit du Clan, Loudblast, Anthrax, Glowsun, Bukowski, Aqme, Pro-Pain, Zoé, Napalm Death ou Lofofora.


ERIC GALES

ERIC GALES

Aujourd’hui, avec le lancement de la chanson-titre de son nouvel album, le guitariste Eric Gales prend la place qui lui revient autour de la table des hauts-dignitaires du blues-rock.

« Crown », son nouvel opus, dispo le 28 janvier 2022 sur Provogue Records/Mascot Label Group va indiscutablement marquer sa carrière ! Produit par Joe Bonamassa et Josh Smith, « Crown » permet à Eric de s’ouvrir et s’épanouir comme jamais il ne l’avait fait jusqu’à présent. Il est enfin libre de partager ses luttes contre la toxicomanie, ses espoirs d’une nouvelle ère de sobriété et de créativité débridée, ou ses réflexions personnelles sur le racisme. Fortes de cinq années de sobriété, de rajeunissement créatif et de perspicacité, les chansons de « Crown » sont délivrées avec clarté et mettent en avant les expériences personnelles d’Eric et son espoir de changement positif.

Enfant prodige, doté d’un talent sans limite et d’une détermination farouche, Il a sorti à 16 ans seulement son premier album, « The Eric Gales Band », sur Elektra Records. Il a reçu des éloges de la part de guitaristes de renom tels que Joe Bonamassa, Dave Navarro ou Mark Tremonti. En outre, il a même relevé le défi de jouer face à Carlos Santana à Woodstock en 1994, et participé à la tournée Experience Hendrix Tour aux côtés de Zakk Wylde, Eric Johnson et d’autre superstar de la six-corde


WILL BARBER

WILL BARBER

Né à Narbonne, Will Barber trouve son équilibre dans la musique, le sport et la gastronomie.Sous l’influence de son père, il apprend la guitare. À 17 ans seulement, il forme son 1er groupe, aux influences « punk californien » et « métal ». Au fil des années, il épure sa musique, et seul, se produit sur scène. Grand amateur de BenHarper, il tombe sous le charme de la célèbre guitare Weissenborn. Passionné par la musique et le bois, son réseau lui confectionne des instruments originaux uniques, un atout qui pousse Will Barber a partagé une musique unique traversant les continents. Au-delà d’un particularisme musical inégalable, WillBarber est une réelle identité rock, dont le style visuel se démarque fortement.


ALDEBERT

ALDEBERT

Après avoir célébré les 10 ans d’Enfantillages, … Aldebert revient avec « Le Grand Voyage » un nouveau titre tout en poésie dans lequel il donne la réplique à son fils, Charlie.

« Le Grand Voyage » voit également la participation des Sœurs Berthollet qui viennent sublimer ce titre grâce à leur partition de violon et violoncelle.

« Vers 6-7 ans, les enfants se posent un certain nombre de questions existentielles auxquelles j’avais envie de répondre de façon onirique. « Il se passe quoi quand on est mort ? Et avant de naître j’étais où ? », … Cette chanson fait l’objet d’un échange autour de la naissance et de la mort. Ces grandes questions trouvent parfois des réponses dans les religions mais étant plutôt agnostique de nature, je voulais proposer une alternative poétique en imaginant que nous venions tous du cosmos, que notre famille existe depuis longtemps et que nous sommes parfois de passage sur terre pour mieux se retrouver ensuite lorsque nous trépassons, l’étoile filante étant le témoin visuel de ce passage. Les êtres vivants se croisent :  » la petite soeur est en chemin, et le grand-père est déjà parti mais tous se retrouveront sous d’autres cieux. « La constellation » comme métaphore de la famille et la terre comme escale, comme étape de passage » C’est ici une invitation au voyage qui nous est proposée où nous prenons part à la déambulation entre un père et son fils (Guillaume et Charlie Aldebert) dans différents endroits du monde, le tout marqué par la variété des couleurs et des paysages. A travers un monde imaginaire, les personnages vont observer le ciel, les paysages qui les entourent à différents moments de la journée, et traverser la mer, la jungle, le désert, … Une belle manière de terminer ce voyage la tête dans les étoiles…

-Guillaume Aldebert –


ZOE

ZOE

Zoë voit le jour à la fin des années 90 dans le Nord de la France, entre Calais et Dunkerque. Très vite, les rockeurs rodent leur set un peu partout dans la région, devant un public de plus en plus enthousiaste. Ils décident alors de tenter leur premier album : « Make It Burning » est né. Un pur concentré de rock n’ roll stoner aux influences hard rock seventies, une rencontre improbable entre Motörhead et Queens of the Stone Age. C’est une réussite saluée par la presse spécialisée.

Pour défendre ce premier album, les gars de Zoë prennent la route pour une tournée marathon passant entre autre par la France, l’Allemagne, la Belgique, la Suisse, l’Espagne partageant la scène avec des groupes tels que The Bellrays, Ted Nugent, Lords of Altamont, les Fleshtones, Alice Cooper, Tokyo Sex Destruction, les Datsuns, The Saints…

Trois ans après, Zoë place la barre encore plus haut avec son deuxième album : « Dirty Little sister ». Oliver t’Servrancx d’Electric Box a su écouter le groupe et retranscrire le son live que Zoë délivre à chaque concert et qui nous enivre jusqu’à la transe rock n’ rollienne.

La batterie est puissante et débridée, la basse est ronde et féline quand il le faut et les guitares bien grasses crachent leurs riffs comme des chiennes enragées. Les voix aux mutiples facettes racontent des histoires incroyables vécues par le groupe sur la route.


BERNARD MINET METAL BAND

BERNARD MINET METAL BAND

Ancien batteur des Musclés, l’inébranlable formation qui sévissait au Club Dorothée dans les années 80, Bernard Minet s’est lancé dans un projet un peu fou et totalement décalé : reprendre les génériques des dessins animés de cette période en version hard rock. Au total, 18 titres (dont Bioman, Capitaine Flam, Olive et Tom…), pour les métalleux nostalgiques de leur enfance et autres adeptes du second degré.